Combourg Somatopathie

9 rue de la Butte 

35 270 Combourg

 

Tél : 06 59 44 75 54

sur rendez-vous

uniquement 

Françoise Robidou - Somatopathe - Combourg

  • Black Facebook Icon
  • Black Google+ Icon

Aux confins de l'Ostéopathie...

extrait du livre: la Méthode Maurice Raymond Poyet

" L'ostéopathie est une médecine vivante, et même doublement vivante. D'abord parce ce qu'elle s'attache aux mouvements de la vie aux rapports des ses mouvements avec nos structures, nos fonctions.

Lorsqu'on assiste a une séance , on se demande d'abord si c'est bien une séance. Le sujet est debout, couché ou assis mais jamais dans des positions particulières et on ne voit aucune manipulation.

Lorsqu'on est patient, on a la même impression de survol, mais ce qui domine c'est la douceur, c'est l'incroyable confort de se sentir étudié sans jamais se sentir agressé, sans percevoir les interventions, sans craindre un geste correctif en particulier.

C'est à mon avis l'impression de justesse, la satisfaction de coller à la réalité, de faire de la médecine sur mesure et l'émerveillement de constater que ça marche, qu'on obtient tellement de résultats sans avoir à rien forcer, sans rien déranger. Oui, vraiment la méthode est originale.

Elle est hyper douce, Maurice Raymond POYET dit : pas plus fort qu'un papillon se posant sur une fleur. en quelques instants on vérifie que c'est harmonieux ou que la réponse du corps du patient est limitée, et nous nous contenterons alors de le libérer. 

Normalement chaque pièce (osseuse, organique ou autre), doit être libre dans tous les plans de l'espace.

On ne peut rien faire d'autre que de redonner un équilibre perdu.

Oui vraiment, nous nous sommes donnés les moyens de comprendre "globalement" ce que nous sentions, et nous pouvons dire que la méthode Poyet est une méthode globale. 

Elle débouche sur une perception et une compréhension globale de l'individu. A chaque niveau, c'est la manifestation "locale" d'une adaptation "générale".

Le patient, par sa demande d'abord puis par ses réactions, "appelle" notre action. Et c'est toujours lui qui gère notre intervention. Il faut être conscient de ce dialogue et savoir garder humblement notre rôle d'assistance. 

On l'accompagne, l'aide à progresser lui-même à sa vitesse, à sa manière, vers son équilibre à lui."

 

 

 

 

Maurice Raymond POYET